Alors que la semaine de la finance solidaire vient de se clôturer, Frédéric Vuillod, fondateur de Mediatico, est revenu sur le plateau de B Smart sur le triple pari réussi de la finance solidaire. Il a également évoqué les chiffres particulièrement positifs de l’année 2020. Et il a présenté plusieurs exemples de projets solidaires à financer actuellement.

Principal levier incitatif pour agir dès maintenant, le mécanisme de l’IR-PME. Il permet de défiscaliser de « façon responsable et solidaire ». En effet, 25% de votre investissement dans une PME, solidaire de préférence, peut être déduit de votre impôt sur le revenu ! Ce taux de défiscalisation très attractif – il a été relevé de 18% à 25% – sera d’ailleurs reconduit en 2022.

Des exemples de projets solidaires

Pour investir solidaire, voici nos 3 projets du mois révélés sur B Smart : le Wanted Café de Paris, la foncière Emmaüs Épargne Solidaire, et la plateforme Lita.co qui lance une “série B”.

Ainsi, le « Wanted Café », un café solidaire à Bordeaux qui souhaite ouvrir un établissement à Paris, lève-t-il actuellement 450.000 euros. Ce projet, qui consiste à mélanger dans un café tous types de publics y compris les exclus, permet de « déclencher des solidarités de quartier ». Pour l’heure, un tiers du montant a déjà été collecté. La levée de fonds se termine le 30/11. Un investissement éligible à l’IR-PME, pensez-y.

Autre exemple, l’investissement immobilier solidaire, via la foncière Emmaüs Épargne Solidaire. Pour cette première tentative de levée de fonds citoyenne, l’objectif est d’abord de récolter 170.000 €. Le projet : rénover un local de l’association à Mouans-Sartoux, dans les Alpes-Maritimes. Mais à terme, Emmaüs disposant d’un parc de plus de 400 bâtiments à entretenir en France, l’objectif sera de lever 10 millions d’euros d’ici 10 ans. Afin de rénover 34 bâtiments et créer au passage plus de 300 emplois ! Intéressant donc.

Ces deux projets sont hébergés sur la plateforme Lita.co, elle-même en levée de fonds. Sa présidente Eva Sadoun a annoncé hier qu’elle lançait une “série B”. Après avoir levé plus de 2 millions d’euros en 2018, Lita.co pourrait lever cette fois 5 à 10 millions d’euros – un niveau habituel pour les séries B. L’objectif : devenir « LA banque digitale verte et sociale en Europe ».

Partagez cet article