À chaque rentrée, les jeunes parents sont confrontés à la question de la garde d’enfants. Face au manque de places en crèche, Pauline Faivre et Astrid Parmentier ont décidé de lancer Tom & Josette. Une initiative originale qui consiste à créer des crèches dans des résidences pour personnes âgées, notamment au sein des Ehpad. Sur leur initiative, cinq crèches ont ainsi déjà vu le jour.

Fondée en 2018, Tom & Josette est d’abord née dans l’esprit d’Astrid Parmentier, lors d’une visite à sa grand-mère dans un établissement pour personnes âgées. Elle la voyait si heureuse, lorsque ses arrières-petits enfants venaient la voir. Alors que le reste du temps, « l’isolement et les visites régulières de ses enfants » ne la comblait pas, explique Flore Thin, psychologue chez Tom & Josette depuis un an. Sa mission principale : proposer des activités intergénérationnelles entre personnes âgées et jeunes enfants.

Un modèle de micro-crèches

« Au début, il y a toujours une appréhension, détaille Flore Thin. Il faut s’habituer à la différence et au handicap, surtout en Ehpad où il y a des pathologies physiques et cognitives ». Mais ensuite, cet environnement « n’est rapidement plus un problème pour les enfants », assure-t-elle.

Du côté des personnes âgées, le contact diffère selon chacun. « Comme partout, certaines personnes ont besoin de calme et d’autres adorent les enfants ». Mais les rendez-vous quotidiens s’installent. Les visages s’illuminent des deux côtés. « Cela leur fait penser à leurs petits enfants », ajoute la psychologue.

Pour implanter une crèche au sein d’un Ehpad, Tom et Josette demande à avoir accès à 120 m² et à un jardin. Une taille relativement modeste, qui s’explique par une limitation du nombre d’enfants accueillis – 12 maximum – et de l’importance de disposer de bonnes conditions de rencontres entre enfants et séniors. D’où la dénomination “micro-crèches”, bien sûr.

100 ouvertures d’ici 2025

En matière de modèle économique, Tom & Josette cherche à faire financer les crèches grâces aux entreprises des parents. Mais elle bénéficie également d’une fiscalité avantageuse et elle est parfois appuyée par des partenaires de l’Ehpad. Enfin, le contexte est favorable au vu du manque de places en crèches… et de la croissance du marché. Dans une étude parue en 2020, l’INSEE dénombrait en effet à peine 17 places en crèche pour 100 enfants de moins de 3 ans, tout en rappelant la croissance de 12,5% du nombre de places en crèche entre 2010 et 2015.

Voilà un an, elle annonçait une levée de fonds de 1,3 millions d’euros pour se développer. Les objectifs sont clairs : Tom & Josette entend créer son réseau de micro-crèches dans le pays et prévoit 100 ouvertures d’ici 2025. Dans l’immédiat, après Bordeaux, Brest, Albi, La Rochelle et Rennes, elle compte passer à sept crèches d’ici la fin 2022.

Partagez cet article