Al Salam Bank : la finance islamique, cousine de la finance responsable

10/07/2017


En déplacement à Alger, Mediatico a rencontré plusieurs acteurs économiques locaux pour savoir si le courant de l’économie responsable, à l’oeuvre en Europe, faisait aussi écho à un mouvement semblable au Sud de la Méditerranée. Dans le secteur financier, il eût été impensable de ne pas se pencher sur la finance islamique, dont les règles inspirées de la religion musulmane ressemblent aux valeurs de solidarité prônées au Nord par les acteurs de la finance solidaire, éthique ou altruiste.

Créée en 2008, Al Salam Bank est l’une des dernières banques agréées par le pouvoir algérien, explique son directeur général, Nasser Hideur, dans cette interview accordée à Mediatico. Son total de bilan est encore modeste, totalisant 50 millions de dinars algériens soit environ 400.000 euros, les trois-quarts étant constitués des dépôts effectués par ses 8.000 clients. Après le crédit aux entreprises, Al Salam Bank développe désormais la banque à distance ainsi que le crédit aux particuliers – logement, automobile, consommation – en pratiquant des prêts « sans intérêts », explique Nasser Hideur.

Une banque peut-elle vraiment octroyer des crédits sans intérêts ? Et comment cette finance islamique responsable s’engage-t-elle au regard du financement de la transition énergétique, ou encore vis-à-vis du crowdfunding ? Réponses dans cette vidéo, avec le directeur général d’Al Salam Bank.

 

Pour aller plus loin :

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>