“Entreprises à mission : beaucoup se bousculent déjà au portillon”, selon Nuova Vista

23/03/2018

Pour la première fois, la loi Pacte casse le silo qui sépare activités économiques et intérêt général, indique Anne-France Bonnet, fondatrice et directrice de Nuova Vista, un cabinet de conseil en RSE, dans cette interview accordée à Mediatico. Le projet de loi prévoit la création d’un statut pour que les entreprises puissent contribuer au bien commun. “Cela existe en France, mais c’est pour l’instant réservé au secteur de l’ESS”, poursuit la dirigeante de Nuova Vista.

 

Mais le projet de créer un nouveau statut “d’entreprises à mission” n’est pas sans risques, estime-t-elle. “Depuis une trentaine d’années, les Français sont habitués à entendre que la contribution au bien commun est une mission réservée à un secteur particulier, celui de l’entrepreneuriat social et solidaire“, analyse Anne-France Bonnet. “Le premier enjeu de la loi Pacte sera pédagogique, de faire comprendre qu’il s’adresse aux entreprises”. Pour cela, le statut se devra d’être simple, crédible et bien valorisé. “Le plus grand succès serait qu’il y ait plusieurs milliers d’entreprises à mission début 2019″, conclut-elle dans cette vidéo.

Pour aller plus loin :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.