Conférence environnementale : quelles opportunités pour les investisseurs responsables ?

27/04/2016


Après le succès international de la COP21, la France fait-elle preuve de cohérence environnementale ? Voilà la question centrale à laquelle devait répondre la quatrième et dernière Conférence environnementale du quinquennat, qui se déroulait à l’Elysée et au CESE les 25 et 26 avril derniers. Réponse : la preuve n’est pas faite, résume Frédéric Vuillod, fondateur de l’agence d’information Mediatico, dans sa dernière chronique sur l’investissement socialement responsable (ISR), sur BFM Business.

 

Gravier dans la chaussure de François Hollande, la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), texte censé traduire de façon concrète la contribution de la France à l’Accord de Paris sur le climat, est notamment… incomplet. Ségolène Royal n’a en effet publié que son volet sur les énergies renouvelables, le volet sur le nucléaire ayant été reporté au mois de juin, pour un vote parlementaire à l’automne si tout va bien. Impossible, donc, d’estimer la part du nucléaire dans le mix énergétique français à moyen terme. Les associations sont remontées !

 

Les investisseurs responsables, eux, soupèsent les risques et les nouvelles opportunités de ce nouvel ordre énergétique mondial en voie de marche. En France, investisseurs publics, banques d’investissement privées, fonds de pension, assureurs et gérants ISR observent les dernières études : Moody’s estime que les grandes banques européennes sont exposées à hauteur de 270 milliards d’euros au risque de baisse des cours du pétrole. Mais le Programme des Nations-Unies pour l’Environnement (PNUE) affirme que les investissements dans les renouvelables ont frôlé 300 milliards de dollars en 2015 dans le monde.

 

Comment ne pas y voir la nécessaire réorientation des investissements long terme, comme le font déjà de nombreux gérants ISR qui utilisent des critères environnementaux, sociaux et de bonne gouvernance, pour sélectionner les entreprises dans lesquelles ils vont investir à l’avenir ?

 

Pour aller plus loin :

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*