France Barter : le réseau de troc BtoB qui préserve la trésorerie des entreprises

18/04/2016

Vous l’avouerez, l’histoire n’est pas banale : une coopérative qui lève des fonds en crowdfunding pour développer l’économie collaborative inter-entreprises… pas facile d’assembler du premier coup toutes les pièces du puzzle ! C’est pourtant ce que fait France Barter au quotidien, explique Samuel Cohen, co-fondateur, dans cette interview vidéo accordée à Mediatico. Cette jeune coopérative développe ainsi en France un modèle de troc, mieux connu aux Etats-Unis, qui consiste à mettre en place une monnaie virtuelle complémentaire, le “barter” (convertible en euros), qui sert d’unité de mesure pour valoriser les opérations de troc et d’échanges entre entreprises.

 

En effet, France Barter ne déploie son action qu’avec les entreprises : celles-ci intègrent le réseau coopératif de France Barter, font connaître sur une plateforme internet BtoB les produits ou services dont elles ont besoin, ainsi que ceux qu’elles sont prêtes à proposer en échange. Le réseau fait le reste : une entreprise A peut réaliser l’impression des flyers d’une entreprise B qui rémunère la prestation en “barters”, tandis que la même entreprise A pourra acheter en échange un service traiteur auprès d’une entreprise C du même réseau. Avantage pour chacune des parties prenantes : aucune entreprise ne sort de trésorerie pour financer ses achats !

 

Une triple innovation donc, à la fois dans l’unité monétaire utilisée, dans son fonctionnement collaboratif et dans ses valeurs coopératives, qui fait de France Barter une entreprise de l’économie sociale et solidaire particulièrement originale. France Barter a lancé récemment une levée de fonds sur la plateforme de crowdfunding Wiseed pour permettre de financer son développement. La levée de fonds se termine bientôt (dépêchez-vous d’y aller !), elle s’adresse à tous ceux qui souhaitent participer ou promouvoir ce modèle d’entreprise innovante.

 

Pour aller plus loin :

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*