Insertion : Schneider Electric mise sur les jeunes des quartiers défavorisés

01/02/2017


Avec un taux de chômage de 46% chez les jeunes sans diplôme, les moins de 25 ans sont l’une des cibles prioritaires des structures d’insertion par l’activité économique. « La jeunesse d’aujourd’hui, c’est la France de demain », assure Didier Coulomb, directeur de l’innovation sociétale chez Schneider Electric, dans cette interview vidéo accordée à Mediatico pendant la 9e édition du Forum Convergences, à Paris.

 

Scheider Electric a donc choisi de miser sur les talents des jeunes des quartiers défavorisés pour mettre en oeuvre sa politique d’insertion. Le groupe industriel, spécialisé notamment dans les produits de solution énergétique, a ainsi construit un espace de 20.000 m2 à Grenoble, pour réaliser plus de 8.000 heures d’insertion avec des entreprises de travail temporaire qui travaillent pour ses prestataires. Elle a aussi décidé de travailler, avec 800 autres entreprises, au programme « 100 chances-100 emplois », qui lui permet d’accompagner 1.000 jeunes par an dans leur parcours professionnel, relève aussi Didier Coulomb dans cette interview vidéo.

 

Pour aller plus loin

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*