Maël Aînine Nemacherif : “Mes ailes se sont reconstruites grâce aux Grands Voisins”

22/02/2018

Je suis arrivé aux Grands Voisins les ailes brûlées, catapulté dans la rue malgré moi”raconte l’artiste et poète Maël Aînine Nemacherif, dans cette interview accordée à Mediatico dans son atelier situé au coeur des Grands Voisins. Depuis 4 ans, il est l’un des résidents hébergés par l’association Aurore, sur le site de cet ancien hôpital parisien bientôt transformé en éco-quartier. Dans cet atelier qui lui est prêté, l’artiste peut enfin s’exprimer : “Mes ailes se sont reconstruites, j’ai commencé à avoir des amis, à travailler avec d’autres talents des Grands Voisins”confie-t-il. “Cela m’a permis de me structurer, de me reconstruire et de rêver de lendemains meilleurs”.

Aux Grands Voisins, Maël Aînine Nemacherif a pu réfléchir sur sa vie et comprendre qui il était“Je sais maintenant que je suis un Maure français, artiste, et que j’ai pas mal de choses à dire à la jeunesse”précise-t-il. Pour lui, les Grands Voisins sont surtout un lieu où de nombreuses expériences ont pu voir le jour. “Ce que je regrette, c’est ce côté éphémère : l’Etat aurait pu pérenniser ce lieu qui a fait beaucoup de bien, de bonheur, qui a guéri beaucoup de plaies, de douleurs, de peurs, c’est extraordinaire !” Les Grands Voisins commencent aujourd’hui à écrire une nouvelle page de leur histoire dans le cadre d’une “phase 2”, à partir du printemps 2018. Pour sa part, Maël Aînine Nemacherif s’applique désormais à aider ceux qui, comme lui, voilà 4 ans, débarquent aujourd’hui aux Grands Voisins pour se mettre à l’abri.

Pour en savoir plus :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*