Suez met l’eau dans la boucle de l’économie circulaire

05/07/2017

A quoi peuvent bien servir les eaux usées lorsqu’elles sont… usées ? A des tonnes de choses ! Elles peuvent être réutilisées « à des fins industrielles, agricoles, de production d’eau pour les services municipaux », explique Jean-Pierre Maugendre, directeur des projets Développement durable chez Suez Environnement, dans cette interview vidéo recueillie au dernier forum Convergences. Dans la technologie Degrés Bleus, les eaux usées constituent par exemple une source de chauffage pour des équipements ou bâtiments municipaux. Les boues des stations d’épuration peuvent également être transformées en biogaz, comme à Strasbourg.

Ces innovations représentent les nouveaux modèles « climato-responsables » de l’industrie de demain, qui s’appuient sur l’économie circulaire : dans ce concept économique, la production de biens et services est pensée de façon circulaire pour protéger les ressources de la planète, en les recyclant afin de créer des matières premières secondaires, ou en les valorisant, pour les transformer en énergies renouvelables.

Une stratégie en cohérence avec l’enjeu climatique que doivent désormais relever les entreprises, au titre duquel Suez a décidé en 2016 de mettre en œuvre un prix interne du carbone. Il s’agit-là d’une valeur fixée et internalisée dans les processus de l’entreprise, afin d’inciter à la réduction des émissions de gaz à effet de serre et d’améliorer la résilience face aux dégâts provoqués par le dérèglement climatique.

 

Pour aller plus loin 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*