Zéro déchet au bureau : la stratégie à double impact du Groupe La Poste

23/01/2017

Peut-on apprendre à trier… à un mammouth ? 250.000 collaborateurs, 2.000 immeubles en France, des tonnes de vieux papiers, d’ordinateurs en fin de vie, de gobelets plastiques usagés dans les poubelles de la machine à café… Il était temps de prendre le taureau par les cornes (ou le mammouth par les défenses). La taille colossale de l’entreprise ne doit pas être pas un prétexte à l’inaction, bien au contraire, témoigne Fannie Derenchy, déléguée à l’environnement du Groupe La Poste, dans cette interview vidéo accordée à Mediatico lors du dernier festival Zero Waste.

 

Première étape du plan d’action à La Poste : sensibiliser les collaborateurs. Puis, modifier les comportements. Enfin, réfléchir aux usages, pour transformer l’entreprise de l’intérieur. Bien trier est aussi important que prendre garde à la durée de vie des matériels, explique Fannie Derenchy dans cette vidéo. Cette politique « zéro déchet » a même un impact sur la stratégie du Groupe La Poste : dans une logique de circuits courts, l’entreprise s’est rapprochée des structures de l’économie sociale et solidaire bien implantées au coeur des territoires, pour assurer, par exemple, la maintenance de ses 20.000 vélos électriques. Conséquence : des créations d’emplois locaux ! Objectif zéro déchet en interne, de multiples retombées positives en externe. Une stratégie à double impact.

 

Pour aller plus loin :

 

Vous aimez cet article ? Dites-le !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*