3 questions à Lise Faron, responsable des questions liées au droit au séjour, La Cimade

Q : Quel regard portez-vous sur les quotas d’immigration professionnelle que veut instaurer le gouvernement ?

L. F. : La Cimade est très opposée à la notion de quotas, car ils reflètent une volonté restrictive et utilitariste de l’immigration : il s’agit d’aller chercher les personnes dont on a besoin pour combler les trous du marché de l’emploi en France. Depuis 2008, il existe une liste de métiers en tension, qui connaissent, il est vrai, des difficultés de recrutement. Cette liste, spécialisée par régions, n’a pas été actualisée depuis 11 ans. Le gouvernement veut mettre en place un dispositif, encore très opaque, qui permettrait d’actualiser cette liste chaque année . . .

Pour profiter pleinement de l'ensemble de nos contenus, abonnez-vous.
Vous intégrerez une communauté qui redonne du sens à l'économie et vous aiderez Mediatico à assurer son indépendance éditoriale. Merci !