3 questions à Nicolas Mitton, Chargé de plaidoyer, IDO Plaidoyer

Q : Sur quoi porte la bataille parlementaire dans la filière jouet ?

N. M. : L’Ademe nous dit que la filière jouet représente 100.000 tonnes de déchets en France chaque année et que le gisement dormant, dans nos tiroirs, serait même de 500.000 tonnes. Les acteurs du réemploi de jouets, eux, ont collecté 200 tonnes en 2018. La marge de progrès est donc énorme si l’on veut lutter contre la pollution plastique. Face à cela, le Sénat a accepté de créer un fonds qui capterait 5% des éco-contributions lors des ventes des produits pour financer le réemploi. De son côté, l’association Halte à l’obsolescence programmée (HOP) a demandé la . . .

Pour profiter pleinement de l'ensemble de nos contenus, abonnez-vous.
Vous intégrerez une communauté qui redonne du sens à l'économie et vous aiderez Mediatico à assurer son indépendance éditoriale. Merci !