Le tourisme est l’un des secteurs d’activité les plus intimement liés au climat. En développant la fréquentation de masse, il accroît les émissions carbone du transport aérien tout en fragilisant la beauté des sites naturels. L’industrie touristique doit « préserver ces sites pour préserver son gagne-pain, mais aussi considérer une inflexion stratégique liée au climat », indique Agnès Weil dans cette interview vidéo accordée à Mediatico.

 

Ainsi, la directrice du Développement durable du Club Méditerranée entrevoit notamment un changement radical pour les prochaines années : l’allongement de la durée des séjours pour réduire le coût carbone des vacances. Le Club Med offre aujourd’hui déjà des séjours plus longs que ses concurrents, mais la tendance va s’amplifier.

 

Agnès Weil souligne aussi l’importance de la labellisation Green Globe de 100% de ses villages à terme, pour qu’une dynamique globale vertueuse implique autant les fameux « GO », que les clients et les parties prenantes des villages. Un label qui encourage les démarches tant sociales qu’environnementales des acteurs touristiques.

 

Pour aller plus loin :