« Notre économie fonctionne toujours selon l’ancien modèle, tout le monde sait que c’est insoutenable, tout le monde comprend ce que signifie la transition », explique calmement Charles Eisenstein, lors de cet entretien vidéo accordé à Mediatico et à PlaceToB, lors du dernier OuiShare Fest, le festival de l’économie collaborative qui s’est tenu à Paris en mai 2015. Penseur, écrivain et conférencier américain, chantre d’une société alternative basée sur l’économie du don, Charles Einsenstein nous livre ici sa solution face à la crise : « S’affranchir du passé ».

 

Allons bon. Le monde tournerait-il à l’envers ? Serions-nous dans l’erreur en perpétuant le modèle d’une économie compétitive qui nous a garanti progrès, richesse et suprématie ? Suprématie sur qui, au fait ? « Des gens meurent de faim sur terre, non parce qu’ils manquent de ressources mais parce qu’on ne partage pas les ressources équitablement », décode-t-il. Et Charles Eisenstein de nous raconter une autre histoire sur l’avenir du monde, avec « les opportunités offertes par le modèle d’une économie collaborative, non compétitive et non anxiogène ». La voix est douce et posée. Le regard est clair. Et s’il était visionnaire ?

 

 

Pour aller plus loin :