Pour bien piloter la réduction de son empreinte environnementale, le groupe de protection sociale Humanis a commencé par mesurer le bilan carbone de ses activités, explique Alexandre Siné, secrétaire général du groupe, dans cette interview réalisée au Grand Palais par Mediatico durant la COP21, en partenariat avec Les Echos. Ainsi, cette entreprise qui emploie 6500 personnes porte une empreinte carbone équivalente à celle d’un un village de 4000 habitants.

 

Humanis a également mesuré l’impact carbone de son portefeuille d’investissements, une étape incontournable pour que ses gestionnaires puissent prendre ensuite des décisions-clés : décarbonation des portefeuilles en ne finançant plus les énergies fossiles, ou ré-allocation d’actifs vers des fonds favorisant la transition énergétique, par exemple. Collectant d’importantes sommes d’argent au titre de la protection santé, retraite ou prévoyance de ses affilés, Humanis porte en effet une part de responsabilité importante au regard du climat, comme l’ensemble du secteur financier.

 

Pour aller plus loin :