Saviez-vous que chaque épargnant peut contribuer indirectement à la création d’emplois ? L’emploi provient en effet avant tout du développement d’une activité économique. Donc financer cette activité, c’est financer l’emploi, explique Frédéric Vuillod, fondateur de Mediatico, dans cette chronique ISR sur BFM Business. Lorsqu’un épargnant ou un investisseur place de l’argent sur un fonds qui finance certaines activités économiques ciblées, il contribue donc à créer des emplois ciblés.

 

Comment faire ? Un investisseur – ou un épargnant – qui se sent « responsable » peut intervenir essentiellement de deux façons :

  • financer des entreprises sociales et leurs emplois d’insertion : on est plutôt dans l’épargne solidaire ;
  • investir dans des entreprises cotées qui créent emplois : c’est la démarche de l’ISR.

 

Pourtant, rares sont les fonds ISR fléchés sur la création d’emplois. Et pour cause : il est souvent difficile de savoir dans quelles entreprises, dans quel secteur d’activité, sur quelle taille d’entreprise il convient d’investir pour limiter le risque d’un placement qui n’aurait que peu d’impact en emplois nouveaux. C’est justement là le travail de spécialistes : la société de veille économique Trendeo, qui travaille avec Mirova (filiale ISR de Natixis), ausculte par exemple les projets d’investissements en France, avec leurs conséquences en terme de création ou de destructions d’emploi.

 

Résultat : quelques produits financiers apparaissent, dédiés précisément à soutenir la création d’emplois :

  • le fonds « Insertion Emploi Dynamique », des Caisses d’Epargne et des Banques Populaires, y est dédié à 100%
  • le « FCP Solidarité » d’Amundi, labellisé par Finansol, est investi à 10% dans entreprises solidaires non cotées
  • la banque éthique La Nef et le Crédit Coopératif proposent des livrets d’épargne qui financent l’accès à l’emploi
  • la mutuelle Carac propose un contrat d’assurance-vie fléché sur l’accès à l’emploi
  • BNP Paribas commercialise un FCP qui finance l’entrepreneuriat dans les pays en développement

 

Plusieurs produits financiers destinés à financer la création d’emplois sont disponibles sur le marché, il suffit de bien chercher.

 

Pour aller plus loin :