La société de consommation a ses raisons… que la raison ne connaît point. Ainsi aurait pu s’exprimer Blaise Pascal de nos jours, si le célèbre philosophe du XVIIème siècle avait voulu témoigner de l’incompréhension des consommateurs face au marketing moderne et au gaspillage de produits neufs qu’induit notre société de consommation.

 

Changement de stratégie publicitaire, nouveau slogan, nouvel emballage, nouveau flacon, plus de couleurs pour plus de peps… Et voilà une crème de beauté, un four micro-ondes ou une collection de vêtements, tous flambant neufs, retirés des rayons pour finir aux oubliettes. Les fabricants de ces produits, comme leurs distributeurs, s’interrogent : faut-il nécessairement détruire ces invendus ?

 

Plusieurs entreprises ont choisi d’offrir ces produits neufs invendus à des associations. Leroy Merlin, L’Oréal ou Galeries Lafayette, par exemple, font partie des 130 entreprises mécènes de l’Agence du Don en Nature, qui collecte leurs produits et les redistribue à 700 associations de solidarité en France, pour en faire bénéficier 750.000 personnes.

 



Le « don en nature » représente aujourd’hui 140 millions d’euros de valeur marchande par an, mais le potentiel est dix fois supérieur, indique l’Agence du Don en Nature dans sa dernière étude, illustrée par cette infographie animée exclusive réalisée par la rédaction de Mediatico. Plus d’un milliard d’euros de produits neufs à partager ? Non, mieux encore : ADN révèle que 1€ donné génère 1,50€ de valeur pour la société. Découvrez comment, dans cette infographie vidéo.

 

Pour aller plus loin :