Nous avons la chance d’avoir un gouvernement qui a pris à bras le corps cette politique d’économie circulaire” confie Christophe Debien devant les caméras de Mediatico. Le directeur de l’Institut National de l’Economie Circulaire en veut pour preuve l’intégration de cette économie vertueuse à sa feuille de route, dont la version définitive – après mise en place d’une plateforme de consultation publique – sera publiée en mars 2018. “Nous abandonnons notre économie linéaire, celle du gaspillage, pour aller sur une économie complètement circulaire qui va améliorer les ressources”, au gouvernement d’en être le moteur, poursuit Christophe Debien.

 

L’Europe, en revanche, peine à surpasser les difficultés sur le plan de l’économie circulaire : “L’Europe c’est un certain nombre de pays qui ne sont pas tous au même niveau”, explique Christophe Debien. Certains pays portent des projets, alors que d’autres doivent rattraper leur retard. “On souhaite que l’Europe gère d’une main de fer cette politique de l’économie circulaire”, poursuit-il. Une prise en main réelle et volontariste s’avère donc nécessaire, selon l’Institut National de l’Economie Circulaire, pour que cette forme d’économie s’affirme comme celle du futur à l’échelle de l’ensemble du continent.

 

Pour aller plus loin :