Alors que la COP21 vient d’ouvrir ses portes à Paris, plusieurs grands investisseurs institutionnels ont choisi de révéler leur stratégie d’investisseurs face au risque climatique lors du colloque annuel de Novethic, filiale de la Caisse des Dépôts, acteur incontournable de l’investissement socialement responsable (ISR) en France.

 

Comme le relève Frédéric Vuillod sur le plateau de BFM Business dans sa chronique vidéo sur l’ISR, la stratégie des investisseurs pour réduire leurs risques face au risque climatique s’appuie aujourd’hui sur quatre leviers principaux :

  • Désinvestir le charbon
  • Investir dans plus de projets « verts »
  • Faire preuve d’engagement actionnarial en discutant avec les entreprises
  • Décarboner les portefeuilles, donc réallouer les investissements d’hier vers des projets durables

 

A ce titre, plusieurs investisseurs ont révélé et détaillé leurs engagements lors du colloque : la Caisse des Dépôts, CNP Assurance, Humanis, mais aussi BNP Paribas, Allianz Global Investor ou encore AXA IM, entre autres, indique Frédéric Vuillod, fondateur de Mediatico, dans cette vidéo. Ainsi, la CDC a-t-elle annoncé qu’elle s’engageait notamment à réduire de 20% d’ici à 2020 l’empreinte carbone de son portefeuille actions, et de 38% la consommation énergétique de son portefeuille immobilier.

 

Soulignant l’évolution des mentalités dans la sphère financière au regard de la transition énergétique, Frédéric Vuillod relève le pouvoir réel des clients sur l’offre de placements, que les établissements financiers tentent désormais d’adapter à la demande. Il indique aussi que, bien qu’imparfait, l’empreinte carbone est aujourd’hui le meilleur indicateur disponible pour permettre aux financiers de mesurer leur impact sur le climat.

 

Pour aller plus loin :