Arthur de Grave, connecteur de OuiShare, a jeté un pavé dans la mare : « L’économie collaborative, c’est fini », affirme-t-il dans une tribune au titre volontairement provocateur publiée en février dernier et traduite récemment en anglais. Venant de l’un des artisans du mouvement, l’affirmation a de quoi surprendre.

 

« Je remettais avant tout en question le fait d’amalgamer dans une même catégorie le financement participatif, la production distribuée, la consommation collaborative, des initiatives de type associatif ou des plateformes devenues des géants », explique-t-il dans cette interview vidéo accordée à Mediatico lors du dernier OuiShare Fest, le festival européen de l’économie collaborative.

 

Arthur de Grave n’estime pas que le concept va disparaître – il est bien ancré dans le paysage médiatique – mais qu’il doit laisser la place à des questionnements plus nuancés sur le travail, le mode de production hors salariat ou encore la distribution du pouvoir, qui sont en train d’advenir dans le sillage du numérique.

 

Pour aller plus loin :