Le bilan 2013 de Novethic est sans appel : l’investissement socialement responsable (ISR) se tasse de plus en plus en France. Les actifs sous gestion ISR se montent désormais à 170 milliards d’euros. Une multiplication des encours par 40 en l’espace de dix ans, certes. Mais la progression en rythme annuel a été ramenée à 14% en 2013, contre une progression de 29% en 2012 et de 65% en 2011.

 

Aujourd’hui, le marché français de l’ISR est investi à 75% par des acteurs institutionnels, tels que Amundi, BNP Paribas, Mirova ou OFI Asset Management, et aux 25% restants par des particuliers. La part des particuliers est la plus réduite, mais c’est celle qui augmente le plus vite : 25% de progression sur un an, contre 10% de hausse pour la part des investisseurs institutionnels. La progression de l’ISR en France semble donc désormais passer par la clientèle des particuliers, qu’il convient de convaincre davantage.

 

L’Investissement socialement responsable (ISR) est une catégorie de placements financiers qui permet de donner plus de sens à son argent que la seule rentabilité financière : les investissements ISR ont en effet des impacts positifs sur l’environnement, sur la société et sur la façon dont les entreprises prennent leurs décisions – leur gouvernance. Compte tenu des effets de la crise financière, économique, sociale et environnementale, les particuliers se montrent de plus en plus sensibles à la thématique de l’ISR.

 

Plus d’explications vidéo sur l’ISR sur le site de Mediatico

Tous les chiffres sur l’ISR en 2013 avec le dossier de Novethic

Suivez la campagne du FIR et « Exigez l’ISR » auprès de votre banque