Avec bientôt 9 milliards d’habitants, la planète devra faire face à des mouvements de population d’ampleur, affirme le président de la République, François Hollande, dans cette vidéo filmée lors du Forum Convergences, en partenariat avec Place To B et L’Express. Voilà pourquoi nous devons agir, tant sur la question des réfugiés, que sur le développement des pays du Sud et sur la préservation de la planète, trois problématiques qui relèvent du même combat, ajoute le président.

Mais la crise la plus grave est la crise climatique, assure François Hollande. Souvent invisible mais déjà bien à l’oeuvre, elle suppose rapidement des efforts au Nord et un soutien au Sud : c’est tout l’enjeu de la conférence de l’Onu, la COP21, sur le réchauffement climatique. Une conférence onusienne « pas comme les autres » au cours de laquelle « la planète a rendez-vous avec elle-même ».

Révélant ses doutes sur les engagements financiers des Etats lors de la COP21, il rappelle la nécessité de trouver 100 Md$ par an à partir de 2020 en mobilisant les ressources publiques et privées, mais aussi de fixer un prix au carbone pour changer les comportements des agents économiques les plus pollueurs. Un défi pour la finance, rappelle-t-il, dont une partie a commencé à s’engager vers le désinvestissement des énergies fossiles.

Un défi également pour la société civile, à laquelle le président de la République demande de continuer à faire pression sur les gouvernements « pour montrer cette volonté commune d’être à la hauteur du rendez-vous ».

 

Pour aller plus loin :