L’enjeu fondamental de l’économie sociale et solidaire serait-il de revitaliser la démocratie ? Assurément, estime Philippe Frémeaux, éditorialiste chez notre confrère « Alternatives Economiques », dans cette interview vidéo accordée à Mediatico lors des « Journées de l’Economie Autrement » organisées fin 2017 à Dijon. Selon lui, l’ESS ne doit « pas être seulement un champ particulier de l’économie mais une nouvelle pratique de l’économie plus démocratique, plus délibérative et qui réponde vraiment aux besoins sociaux ». 

En d’autres termes, l’économie sociale et solidaire ne doit être ni un substitut à l’État providence, ni un acteur d’un Etat social au rabais, ni bureaucratique, ni marginale. L’ESS se doit d’être vivante, démocratique, innovante et transversale : un lieu de réparation et de transformation de la société. Alors, à l’ESS, citoyens !