« Les travaux les plus sérieux montrent que pour augmenter un peu le PIB, il faut augmenter beaucoup la consommation d’énergie », assure Gaël Giraud, chef économiste à l’Agence Française de développement, dans cette vidéo filmée par Mediatico lors du dernier Forum Convergences, à Paris. Or, notre consommation d’énergie s’appuie essentiellement sur l’extraction d’énergies fossiles, dont nous savons désormais que 80% du stock enfoui ne doit absolument plus être exploité, à moins de vouloir continuer de dérégler le climat et menacer la survie de notre planète.

 

Quand on réalise par ailleurs que la prospérité et la réduction des inégalités ne dépendent pas de la croissance du PIB (« C’est un conte que l’on se raconte », assure-t-il), il devient urgent selon lui de troquer le PIB pour d’autres indicateurs de prospérité. Et de chercher collectivement ce que pourrait être une prospérité qui ne passerait pas par l’augmentation du PIB.

 

Pour aller plus loin :