Le droit à des moyens convenables d’existence est inscrit dans la constitution française, a tenu à rappeler Pierre Saglio, ancien président de l’association ATD-Quart Monde spécialisée dans l’accès aux droits des plus pauvres, lors d’une conférence publique organisée par le Mouvement français pour le revenu de base (MFRB). Ce principe d’égalité ne l’engage toutefois pas aveuglément vers l’idée d’un revenu universel, comme le montre cette vidéo filmée par Mediatico.

 

Lors des universités populaires d’ATD-Quart Monde, plusieurs réticences ont en effet été exprimées au sein du mouvement à l’égard du revenu de base. En premier lieu, la crainte d’une dégradation de l’aide sociale en cas d’attribution de revenu de base : les personnes pauvres ont peur de gagner un droit, mais d’en perdre d’autres. Ensuite, si l’argent est indispensable, il ne remplace pas une politique globale de lutte contre la pauvreté, relève Pierre Saglio. Enfin, malgré leurs difficultés, il souligne que les personnes en situation de précarité refusent de renoncer à l’emploi. A l’évidence, les partisans du revenu de base ont encore besoin de convaincre.

 



Pour aller plus loin