L'ambition est claire : "Veolia veut créer un champion mondial autour de la transformation écologique", a réaffirmé Antoine Frérot lundi, sur le salon Produrable. PDG depuis 2009 du géant français de l'eau et des déchets, autrement dit des services aux collectivités, Veolia a informé les marchés financiers le 30 août dernier de son intention de mettre la main sur Suez, son grand rival historique. A l'évidence, le terrain de jeu de Veolia n'est plus français : il est mondial depuis longtemps, et aujourd'hui plus que jamais. Pas étonnant que le groupe regarde le plan de relance français avec quelque distance...

Veolia est présent dans 56 pays et réalise 80% de son activé hors de France, rappelle Pierre Victoria, directeur Développement durable du groupe, dans cette interview . . .

Pour profiter pleinement de l'ensemble de nos contenus, abonnez-vous.
Vous intégrerez une communauté qui redonne du sens à l'économie et vous aiderez Mediatico à assurer son indépendance éditoriale. Merci !