Les producteurs de maïs le savent, le réchauffement climatique en France est déjà à l’œuvre : un maïs qui mûrissait hier à Pau mûrit désormais à La Roche sur Yon, explique Michel Boucly, directeur général adjoint du Groupe Avril, dans cette interview vidéo filmée par Mediatico.

 

Pourtant, l’agriculture n’est pas un problème, mais une solution, affirme Michel Boucly, à l’issue de la conférence « Alimentation et climat » organisée par Carrefour et le Groupe Avril début octobre à Paris, à quelques semaines de l’ouverture de la COP21. Il explique en effet comment le développement de la production de colza a eu, selon lui, une triple vertu en France, en dépit des controverses principalement liées à la monoculture et à la déforestation.

 

D’abord, le colza produit dans l’Hexagone et destiné à l’alimentation animale a permis de réduire nos importations de soja. Ensuite, l’huile de colza, dont le Groupe Avril est un gros producteur, sert à fabriquer du biodiesel, qui émet moins de gaz à effet de serre que les carburants classiques. Enfin, la production de biocarburant contribue partiellement à notre indépendance énergétique, souligne Michel Boucly. De nombreux scientifiques estiment toutefois que les biocarburants ne sauraient répondre seuls à l’intégralité de nos besoins en carburants en France.

 

Pour aller plus loin :