Connaissez-vous une marque de jeans bio, recyclés, entièrement “made in France” et donc produits au plus près des consommateurs dans une logique d’économie circulaire et de relocalisation de la production ? Cette marque s’appelle 1083, son usine de fabrication est située dans la Drôme et Mediatico a interrogé son président, Thomas Huriez, lors des dernières Universités d’été de l’économie de demain (UEED*).

Nous avions déjà reçu Thomas Huriez au début de la pandémie (interview à retrouver ici). Depuis, il a cessé la fabrication de masques et a repris sa production de jeans. La rentrée était donc le moment idéal pour faire le point sur l’évolution de 1083. En l’occurrence, de nouveaux engagements sont nés dans l’entreprise autour de l’économie circulaire. Thomas Huriez nous fait ainsi part d’un engagement fort pour la réduction de la surconsommation et de la surproduction de vêtements en France.

Surtout, le cofondateur de 1083 explique comment il souhaite engager les consommateurs à “mieux consommer”. La méthode est simple, estime Thomas Huriez : “En la matière, le moins est synonyme de mieux”. Autrement dit, achetez moins de jeans, c’est mieux pour la planète.

Cela vaut pour les jeans de 1083. Mais surtout pour toutes les autres marques de jeans, moins responsables, moins locales, moins éthiques.


* Les UEED, c’est la rencontre des entrepreneurs et des dirigeants engagés, qui s’engagent pour la transition écologique et sociale et pour un nouveau modèle d’entreprises qui préservent le capital écologique et social de l’humanité. Organisé par le Mouvement Impact France et par le collectif #NousSommesDemain. Plus d’infos ici.

Partagez cet article