Un premier semestre sous le signe du drapeau européen ! Dans les six prochains mois, la France va présider le conseil de l’Union Européenne, et aura donc une certaine influence sur la mise à agenda de certaines thématiques, notamment sur l’économie à impact.

Emmanuel Macron, qui incarnera cette présidence au moins jusqu’à l’élection présidentielle d’avril prochain, à déjà annoncé le programme : réussir la transition numérique et climatique, créer un salaire minimum européen, mettre en place un service civique européen pour les jeunes, instaurer une taxe carbone aux frontières européennes !

La finance verte, qui se structure en France, ne pourra avoir un vrai qu’impact que si elle ne se démultiplie à l’échelle européenne. Encore faudrait-il ne pas dévoyer la « taxonomie », qu’a adopté en 2020 l’Union, qui dresse la liste des activités économiques bénéfiques pour l’environnement. En effet, Emmanuel Macron souhaite faire voter un texte mi-janvier, pour faire entrer le gaz et le nucléaire dans cette taxonomie, avec des intérêts multiples. Quitte à brouiller les repères de la finance d’impact…

Business Angels, investissez en ayant de l’impact !

Ce début d’année 2022 marque également les premières actions d’un tout nouveau réseau de Business Angels : le Impact Business Angels. Créé officiellement au mois de décembre 2021, le réseau compte déjà 15 Business Angels fondateurs qui veulent soutenir dès ce mois de janvier plusieurs projets à impact social, environnemental, sociétal ou territorial. Et cela, quelle que soit leur forme juridique !

Le réseau a été monté avec Pulse, une filliale du Groupe SOS, qui a travaillé six mois sur ce projet, en étroite collaboration avec la Fédération nationale des Business Angels. Alors que l’investissement à impact représente 4 milliards d’euros, force est de constater qu’encore trop peu des 10 000 Business Angels en France se sont spécialisés dans l’entrepreneuriat à impact. Impact Business Angels compte bien y remédier désormais !

Plus d’info sur : impact-businessangels.org

Retrouvez sur cette page l’intervention intégrale de Frédéric Vuillod sur BFM Business de ce mardi 4 janvier.

Partagez cet article