1. Quelle est la définition du “pro bono” ?

Diminutif de l’expression latine “pro bono publico” qui signifie “pour le bien public”, le pro bono désigne l’engagement volontaire de personnes qui mettent leurs compétences personnelles ou professionnelles, à titre gratuit ou quasi-gratuit, au service d’une personne physique ou morale qui n’a pas les moyens d’y accéder ou qui poursuit un but social.

2. En quoi consiste le pro bono ?

Le pro bono consiste à identifier un besoin en compétence, à le partager avec une personne ou à le mettre à disposition d’un organisme à caractère social, sous forme de bénévolat ou de mécénat. Faire du pro bono pro pour une structure, c’est aussi être en mesure d’accueillir des bénévoles et de les accompagner pour qu’ils partagent au mieux leurs compétences.

3. A qui s’adresse le pro bono ?

Le pro bono s’adresse à tous : entreprises, associations, fondations, acteurs publics, société civile, acteurs privés et individus, car les compétences peuvent être partagées par tous. Au-delà de la quête de sens, le pro bono répond à la nécessité de se sentir utile et de jouer un rôle fort dans la société.

4. Quels sont les pré-requis pour bénéficier d’un pro bono ?

Bénéficier d’un pro bono est ouvert à toutes les structures à finalité sociale et n’exige aucun pré-requis.

5. Quelles sont les différentes façons de faire du pro bono ?

Chacun peut s’engager à faire du pro bono par le bénévolat de compétences sur son temps libre ou par le mécénat de compétences sur son temps de travail. Il est possible de faire du pro bono seul ou en groupe, ce qui permet aussi de développer son réseau et ses propres compétences.

 

Partagez cet article