« Il faut favoriser la reconversion des employés dans les secteurs qui vont être fragilisés par la transition écologique », interpelle Lou Valide, membre du collectif Pour un réveil écologique. Ces secteurs fragilisés sont ceux « qui vont devoir décroître pour laisser place à des secteurs plus vertueux ». Le secteur aéronautique, par exemple, est appelé à une nécessaire reconversion alliant l’aspect social et l’aspect environnemental. Or, « il ne faut pas laisser les employés sur le carreau », ajoute-t-elle en interpelant pour Mediatico les candidates et candidats à l’élection présidentielle.

Selon elle, les dispositifs qui permettent aujourd’hui la reconversion professionnelle ne sont plus suffisants et ne sont pas du tout adaptés à l’enjeux particulier du changement climatique. Le collectif Pour un réveil écologique estime que les pouvoirs publics doivent s’emparer rapidement de ce sujet, car le besoin d’avoir un métier en cohérence avec la transition écologique est « une préoccupation de plus en plus présente dans la société française, notamment chez les jeunes », explique ainsi Lou Valide.

33.000 signataires

Lou Valide répondait ainsi à Mediatico le 11 mars dernier, au salon Talent for the Planet, au Parc Floral à Paris, où se trouvaient des employeurs, des associations et des écoles qui prennent en compte les enjeux climatiques.

À l’origine du collectif pour un Réveil écologique, se trouve le « Manifeste étudiant pour un réveil écologique » lancé en septembre 2018. Il se diffuse alors très rapidement et collecte près de 33.000 signatures d’étudiants ou jeunes diplômés issus de plus de 400 établissements d’enseignement supérieur. Leur idée : affirmer aux futurs employeurs que l’intégration dans le monde professionnel ne se fera pas sans une prise en compte des enjeux environnementaux et climatiques. En 2019, le collectif est devenu une association et continue d’exposer son manifeste aux employeurs et dans les écoles. À l’occasion de l’élection présidentielle, le collectif a préparé un plaidoyer à destination des différents candidats.

Partagez cet article