Alors que la Commission européenne ambitionne de rendre enfin la finance plus respectueuse de l’environnement, les fonds pionniers, eux, poursuivent leur chemin. « Nous avons récemment levé un fonds d'impact de 100 millions d'euros, avec une aide significative de la Fondation de France », indique ainsi Gonzague de Blignières, cofondateur du fonds d'investissement Raise. « Aujourd'hui, nous disposons de plus de 200 millions d'euros et nous espérons atteindre les 250 millions d'euros d’ici l’été ».

Mais les levées de fonds et les investissements financiers ne suffisent pas. « La transformation va venir des entreprises, il faut aider les petites, les grandes, et les moyennes », soutient Clara Gaymard, également cofondatrice de Raise. Pour cette raison, Raise a développé « Raise Impact », un programme d'accompagnement des entreprises à la mesure de leur impact social et environnemental . . .

Pour profiter pleinement de l'ensemble de nos contenus, abonnez-vous.
Vous intégrerez une communauté qui redonne du sens à l'économie et vous aiderez Mediatico à assurer son indépendance éditoriale. Merci !