C’est un petit paradoxe gourmand, une friandise que j’aime parfois à souligner. Souvent bien prompt à dénoncer le lobbying, à tout le moins celui des grands acteurs économiques, le monde de l’économie sociale et solidaire n’est pas en reste : à la minute même où se déroule le débat budgétaire à l’Assemblée nationale, il mène lui aussi ses propres actions de lobbying. Plaidoyers, propositions d’amendements, négociations en coulisses... cela durera jusqu’au vote du budget 2020, en décembre. Objectif : obtenir la création de 5.000 emplois d . . .


 

Ce contenu est réservé à nos adhérents.

Vous voulez lire cet article ? L'adhésion des lecteurs à notre communauté permet à Mediatico d'assurer son indépendance et son développement. Ici, vous pouvez :

D'avance, merci pour votre soutien !