En lançant, hier, les premiers États généraux de l’économie circulaire du Grand Paris, la maire de la capitale, Anne Hidalgo, s’attendait peut-être à faire salle comble à l’Hôtel de Ville – pari réussi – mais sans doute pas à réveiller un débat sémantique.

 

Le public l’a rapidement posé ainsi : « L’économie circulaire englobe-t-elle l’économie sociale et solidaire, ou est-ce plutôt l’inverse ? ». Plutôt l’œuf, ou la poule ? Pour les intervenants surpris, difficile de répondre à chaud. Sauf à invoquer l . . .


 

Ce contenu est réservé à nos adhérents.

Vous voulez lire cet article ? L'adhésion des lecteurs à notre communauté permet à Mediatico d'assurer son indépendance et son développement. Ici, vous pouvez :

D'avance, merci pour votre soutien !