Le premier anniversaire
des gilets jaunes le rappelle tristement : pour une partie des Français,
la
détresse est profonde. Emmanuel Macron a eu beau mobiliser 17 milliards d’euros
depuis un an pour de multiples mesures compensatoires à la colère sociale, la rancœur
est trop forte. La misère frappe toujours les miséreux. Et au vu des derniers plans
sociaux qui font l’actualité, la seule solution qui vaille paraît hors de
portée : disposer d’un emploi stable, correctement rémunéré, qui leur
permette de boucler les fins de mois . . .

Votre adhésion permet à Mediatico d'assurer son indépendance éditoriale et son développement. En adhérant pour 5€, vous intégrez une communauté qui redonne du sens à l'économie. D'avance, merci !

 

Déjà adhérent ? Entrez vos identifiants ici

(ou renouvelez votre mot de passe si vous l'avez perdu)

 

 

VOUS AIMEZ MEDIATICO ? ENTREZ DANS LA COMMUNAUTÉ !