Un pavé dans la marre. En confiant cette semaine à l’Inspection Générale des Finances une mission pour « supprimer les retraites chapeaux », le ministre de l’Économie, Emmanuel Macron, a pris assurément le risque des éclaboussures. Veut-il souligner les insuffisances du code de bonne conduite Afep-Medef, dont les recommandations ne sont appliquées que par des entreprises volontaires ? Ou donner des gages à l’aile gauche du PS ?

 

Certes, la retraite chapeau de 831.000 euros annuels de Gérard Mestrallet, PDG de GDF Suez, a fait grand bruit. Et avant elle, celles de Didier Lombard . . .


 

Ce contenu est réservé à nos adhérents.

Vous voulez lire cet article ? L'adhésion des lecteurs à notre communauté permet à Mediatico d'assurer son indépendance et son développement. Ici, vous pouvez :

D'avance, merci pour votre soutien !