5
(2)

Mais quel sommet ! Vous vouliez changer le monde et être un héros du changement ? Change Now nous a montré que c’était possible ! Ce salon international dédié à l’impact positif, de jeudi à samedi au Grand Palais, à Paris, nous a offert une ambiance du tonnerre, des personnalités internationales, des solutions concrètes d’entrepreneurs et de grandes entreprises, plusieurs annonces business et surtout de l’in-spi-ra-tion ! Oui, il se passe quelque chose dans notre société, dans l’esprit des citoyens, dans la stratégie des entreprises et du secteur public. Oui, les efforts pour relever les enjeux sociaux et environnementaux convergent et sont sur le point de changer d’échelle. Oui, la technologie, la finance et les grandes entreprises sont prêts à contribuer à la structuration des écosystèmes à impact.

Prenez l’exemple d’AssoConnect, qui annonce à Change Now une levée de fonds de 7 millions d’euros, au terme de laquelle les fondateurs conservent la majorité du capital. Cette entreprise, qui a mis en place voilà six ans une plateforme de gestion numérique pour le monde associatif, veut dépoussiérer le secteur et faire passer 100.000 associations à l’ère du numérique. La levée de fonds va lui permettre d’accélérer son développement en France, sur un secteur associatif qui compte 1,5 million de structures et 13 millions de bénévoles. Et, surtout, l’aider à se lancer aux Etats-Unis ! Après un premier tour de table de 2 millions d’euros en 2017 et un partenariat réussi avec l’assureur Maif, cette seconde levée de fonds nous permet de découvrir au passage avec intérêt un nouvel investisseur, Angelsquare Capital, fier d’annoncer ici « son premier investissement dans une start-up à Impact ».  

Prenez l’exemple de du réseau France Eco-Sociale Tech, qui se renomme « Tech For Good France ». Deux ans après sa création, ce réseau de 150 structures qui mettent l’innovation et la technologie au service des 17 objectifs du développement durable, profite lui aussi du salon Change Now pour annoncer son changement de nom. Joli symbole à triple titre. D’abord parce que Change Now devient donc LE salon où il convient de faire ses annonces exclusives, que l’on soit une structure à impact ou l’un de ses fervents soutiens, comme ici BNP Paribas avec son dispositif « ActForImpact ». Ensuite, parce que la marque « Tech For Good France » appartenait jusqu’ici au réseau d’incubateur d’innovation sociale La Ruche, qui a accepté d’en céder la propriété. Témoignage de la maturité d’un secteur qui se structure, qui intègre les codes du monde des affaires pour servir l’intérêt général et qui avance peu à peu vers le chemin de la consolidation. 

Enfin parce que, comme son nom l’indique, « Tech For Good France » ne cache pas son ambition d’ouvrir la voie en Europe ! Son objectif : « Que la France rayonne avec un modèle d’entrepreneuriat et d’investissement mettant les enjeux sociaux et écologiques au cœur de sa raison d’être », indiquent Eva Sadoun (Lita.co) et Jean Moreau (Phénix), tous deux co-présidents de Tech For Good France. Cette ambition fait naturellement écho au sommet international « Pact For Impact » initié l’an dernier, sous la bannière du gouvernement, par le Haut-commissaire à l’Économie sociale et solidaire, Christophe Itier, qui est allé jusqu’à porter le message de la France à la tribune de l’ONU. Cette fois, ce sont les acteurs de l’écosystème qui décident de prendre leur part de leadership dans ce rayonnement d’un savoir-faire unique au monde, celui de l’entrepreneuriat social à la française. 

Dans une tribune engageante publiée à l’occasion de Change Now, Fabrice Bonnifet, président du C3D, le Collège des Directeurs du Développement Durable, déclarait la semaine dernière : « Jamais les modèles économiques alternatifs de l’économie sociale et solidaire ou de l’économie de la fonctionnalité ne pourront rivaliser en termes de rentabilité avec les modèles classiques de l’économie néo-libérale. Et pourtant nous devons faire en sorte que ces modèles deviennent la norme ». Aujourd’hui, la France est en pointe. La convergence est à l’œuvre. Les modèles économiques à impact mûrissent. L’optimisme est donc de mise.

VOUS AIMEZ MEDIATICO ? ENTREZ DANS LA COMMUNAUTÉ !