Comment les entreprises françaises s’adapteront-elles au dérèglement climatique ? Dans l’immédiat, elles doivent s’engager dans la logique du bilan carbone de l’Ademe pour analyser leurs postes les plus émetteurs de CO2. Et demain, elles favoriseront encore davantage le télétravail, prédit Anne Garans, associée KPMG au département Changement climatique et Développement durable.

 

Anne Garans précise ce qu’il en est pour l’entreprise KPMG elle-même, dans cette interview vidéo réalisée par Mediatico au Grand Palais durant la COP21 : le groupe d’audit et de conseil a mis en place un programme nommé Global Green Intiative, qui vise à réduire ses émissions carbone de 30% depuis 2007. Chez KPMG, le poste le plus émetteur de CO2 est celui des déplacements. La visioconférence devrait s’en trouver particulièrement stimulée dans les années à venir.

 



Pour aller plus loin :