Au Venezuela, où le contexte politique est assurément particulier, la politique d’achats du groupe  Toyota est clairement orientée : les approvisionnements se font de façon prioritaire auprès des fournisseurs locaux ou nationaux, explique Betty Rodriguez, étudiante en Master « Economie solidaire et logiques de marché », au terme d’un stage dans la filiale vénézuélienne du constructeur automobile japonais.

 

L’objectif est de pousser les multinationales comme Toyota à adopter une politique d’achats bénéficiant à la communauté locale, au titre de la responsabilité sociétale de l’entreprise (RSE). Un témoignage concret, apporté à l’occasion d’une table ronde organisée durant la Semaine 2014 de l’investissement socialement responsable (ISR) par l’association « Ethique et Investissement », en partenariat avec le Master « Economie solidaire et logiques de marché » de l’Institut Catholique de Paris – Faculté de sciences sociales et économiques.

 

Pour aller plus loin :

– Mieux connaître l’association Ethique et Investissement



– Découvrir le Master « Economie solidaire et logiques de marché » de l’ICP

– Voir d’autres vidéos de MEDIATICO sur les achats responsables