Chaque année, Aviva France met dix millions d’euros de plus sur la table ! Pour la troisième année de son engagement sur ce créneau, Aviva France, filiale du groupe britannique d’assurances du même nom, a donc annoncé qu’il ajoutait 10 millions d’euros à son fonds d’impact investing dénommé Aviva Impact Investing France, pour le porter à 30 M€ désormais, gérés en partenariat avec le Comptoir de l’Innovation. Ces deux dernières années, les 20 M€ déjà engagés par Aviva France avaient permis de financer 20 entreprises à visée sociale ou environnementale. Gageons que 10 nouvelles entreprises à fort impact seront soutenues cette année.

 

Mais quelle mouche a donc piqué Aviva ? Le groupe a également rencontré un vif succès en début d’année, avec le concours de projets entrepreneuriaux lancé par la Fabrique Aviva auprès des créateurs d’entreprises et des associations dotées d’un modèle économique : la Fabrique avait alors débloqué 1 M€ pour financer des projets répondant aux enjeux de l’emploi, du lien social, de l’environnement et de la santé durable. Pourquoi donc ? Pour recentrer sa politique de mécénat sur son coeur d’activité : le financement des entrepreneurs.

 

« Nous sommes conscients que la finance doit retrouver son rôle au sein de l’économie réelle », argumente ainsi Philippe Taffin, directeur des investissements d’Aviva France, dans cette vidéo tournée lors du dernier forum Impact2, qui réunissait à l’Hôtel de Ville de Paris aussi bien des investisseurs engagés que des entrepreneurs innovants dans le domaine social ou environnemental. Assurément, ces investissements, qui doivent être rentables, seront aussi utiles. C’est tout l’objet de la finance d’impact, ou « impact investing ».

 



Pour aller plus loin :