De nombreux acteurs de l'économie sociale et solidaire (ESS) se sont engagés, parfois en tête de liste, à l'occasion des élections municipales 2020. Ils ne sont pas dans les mêmes partis, ne visent pas les mêmes territoires, ne briguent pas les mêmes responsabilités, mais tous partagent une vision commune de l'avenir et de la société, mêlant utilité sociale et impact environnemental positif.

Souvent militants de la première heure, pourquoi ces acteurs de terrain franchissent-ils le pas de l'engagement politique ? Quelles sont leurs motivations ? Qu'espèrent-ils de cette nouvelle forme d'action ? Pensent-ils disposer de leviers suffisants pour agir davantage, une fois élus ?

Pour en discuter, Mediatico a invité Antoinette Guhl, maire-adjointe en charge de l'économie sociale et solidaire à Paris, à participer à notre . . .

Pour profiter pleinement de l'ensemble de nos contenus, abonnez-vous.
Vous intégrerez une communauté qui redonne du sens à l'économie et vous aiderez Mediatico à assurer son indépendance éditoriale. Merci !