Salesforce, l’un des plus gros éditeurs de logiciels au monde, est un pionnier de l’engagement social de l’entreprise. Dès sa fondation à San Francisco en 1999, Salesforce adopte une approche innovante de la philanthropie : le modèle « 1-1-1» (prononcer : one-one-one).

Traduction : « 1% de notre capital, 1% de nos produits et 1% du temps de nos salariés est donné à des projets philanthropiques » explique Marc-André Rainon, DRH France de Salesforce, dans cette interview vidéo accordée à Mediatico lors des derniers Ateliers de la finance responsable de la société de conseil Axylia.

Le modèle «1-1-1» a un intérêt pour la société, mais aussi pour l’entreprise :  Salesforce compte en effet sur la philanthropie pour attirer et motiver ses employés. Rien qu’en France, 12.000 heures du temps des salariés a ainsi été offert pour soutenir des projets associatifs. Parmi eux, figure par exemple l’initiative Paris Code, qui propose une formation aux métiers numériques aux jeunes en décrochage scolaire.