A l'heure où les structures d'intérêt général s'interrogent sur la façon de défendre leur positionnement et leurs valeurs dans le monde d'après, la question des ressources qui sont nécessaires pour mener leurs actions se pose nécessairement.

“Le pro bono est un vrai levier de développement pour les associations”, estime Sonia Lourenço, directrice du développement chez Pro Bono Lab, le think tank spécialiste du bénévolat et du mécénat de compétences. Selon elle, développer un projet associatif implique des besoins financiers primordiaux, mais aussi des besoins en compétences tout aussi importants.

Illustration pour une structure qui souhaite changer d’échelle : la stratégie classique consiste à lever des fonds, mais elle doit aussi rechercher . . .

Pour profiter pleinement de l'ensemble de nos contenus, abonnez-vous.
Vous intégrerez une communauté qui redonne du sens à l'économie et vous aiderez Mediatico à assurer son indépendance éditoriale. Merci !