"Pour la première fois, la loi Pacte casse le silo qui sépare activités économiques et intérêt général", indique Anne-France Bonnet, fondatrice et directrice de Nuova Vista, un cabinet de conseil en RSE, dans cette interview accordée à Mediatico. Le projet de loi prévoit la création d'un statut pour que les entreprises puissent contribuer au bien commun. "Cela existe en France, mais c'est pour l'instant réservé au secteur de l'ESS", poursuit la dirigeante de Nuova Vista.

 

Mais le projet de créer un nouveau statut "d'entreprises à mission" n'est pas sans risques, estime-t-elle. "Depuis une trentaine d'années, les Français sont habitués à entendre que la contribution au bien commun est . . .

Pour profiter pleinement de l'ensemble de nos contenus, abonnez-vous.
Vous intégrerez une communauté qui redonne du sens à l'économie et vous aiderez Mediatico à assurer son indépendance éditoriale. Merci !