Pas évident de lever les barrières sociales, même dans un tiers-lieu de l'économie sociale et solidaire comme les Grands Voisins. Comment créer du lien entre 140 occupants professionnels, une centaine de résidents et de nombreux demandeurs d’asile qui font la queue au petit matin ? C'est la tâche qui a été confiée à Agathe Hamzaoui, chargée de projet pour la coopérative Plateau Urbain, qui s'occupe de la gestion des occupants. Elle partage ici son retour d'expérience, au terme d'une mission réussie et forcément haute en couleurs.

Pour inciter les occupants à s’impliquer personnellement dans le volet social et culturel de ce tiers-lieu, Agathe Hamzaoui organise des événements, anime des temps de discussion ou propose des activités. Ainsi, elle propose de co-construire la programmation . . .

Pour profiter pleinement de l'ensemble de nos contenus, abonnez-vous.
Vous intégrerez une communauté qui redonne du sens à l'économie et vous aiderez Mediatico à assurer son indépendance éditoriale. Merci !