Créée il y a 3 ans, l’association Le Tissu Solidaire utilise la couture comme support de rencontre entre les « nouveaux arrivants » et les « locaux« . Mieux : ici, ce sont les demandeurs d’asile, les réfugiés, les sans-papiers et les migrants qui apprennent à coudre… aux Lyonnais ! Le rapport de force s’en trouve totalement inversé. Flora Vidal Marron, la fondatrice du Tissu Solidaire, organise 2 ateliers de couture par semaine, qui deviennent un espace d’échange multiculturel et intergénérationnel. Et elle s’en amuse : « Il y a 70% d’hommes dans nos ateliers, alors qu’en France c’est plutôt une activité féminine » !

Depuis sa création, Le Tissu Solidaire a déjà organisé plus de 300 ateliers et 50 sorties culturelles sur l’ensemble de la métropole lyonnaise. L’association a su fédérer autour d’elle près de 500 personnes, qui représentent une vraie communauté d’entraide. « Pour des questions de genre, d’identité culturelle ou d’âge, ces gens ne se seraient jamais rencontrés« , assure Flora Vidal Marron avec fierté. La vente de coussins, sacs à dos et pochettes en tissu réalisées à l’association permettent au Tissu Solidaire de compléter les subventions pour financer le développement de ses activités.