Comment entrer dans le milieu scolaire pour faire de l’éducation à l’écologie ? L’association Water Family a trouvé la recette ! Créée dans le Pays Basque par Renaud Hermen, elle touche aujourd’hui plusieurs milliers d’enfants dans les écoles françaises.

À l’origine de Water Family : l’évènement “L’Odyssée du Flocon à la Vague”, qui relie le Pic du Midi, dans les Pyrénées, à la côte basque en suivant le fil de l’eau. Dès 2009, la première édition séduit. Renaud Hermen se rappelle de l’origine de l’aventure : « Nous nous sommes rendus compte que les informations données par les scientifiques n’étaient pas celles que l’on pouvait apprendre ». Partis de zéro voilà près de 15 ans, l’équipe compte à présent 40 personnes. Et Water Family entend aujourd’hui « faire comprendre que l’écologie est une science, la plus belle des sciences car c’est la science de la vie, et qu’elle est autant importante en classe qu’en pleine nature ».

30.000 enfants sensibilisés chaque année

Concrètement, les interventions de Water Family touchent près 30.000 scolaires par an. Renaud Herman affirme même qu’aujourd’hui les enfants sont « les grands oubliés de l’écologie alors qu’il faut fabriquer des citoyens responsables ». Et, comme en ricochet, les enfants forment leurs parents le soir, pour finalement faire évoluer le comportement de toute une famille.

Quant à l’impact de son action, Renaud Herman en est fier… tout en étant très mesuré. Regardant les 12 millions d’enfants scolarisés en France, il observe qu’il ne s’adresse qu’à 0,25 % d’entre eux… Toutes ONG confondues, près d’un million d’enfants serait sensibilisé, mais c’est encore trop peu, selon lui.

Pour cette raison, une pétition a été lancée en mars dernier pour demander à l’Éducation nationale de faire de l’écologie l’une des matières principales à l’école. Pendant l’entre-deux tours de l’élection présidentielle, Water Family a adressé un courrier aux deux derniers candidats. L’association a invité Emmanuel Macron « à s’engager dès maintenant, en signant [son] manifeste pour relever les défis écologiques et climatiques à venir ».

Partagez cet article