Perchés sur leurs vélos triporteurs, les bénévoles de Biocycle luttent contre la précarité tout en combattant le gaspillage alimentaire. Comment ? En faisant la navette entre les commerçants, chez qui ils récupèrent les invendus alimentaires, et les associations caritatives à qui ils les redistribuent. Biocycle aide ainsi 300 personnes par semaine, sur la base d’une demi-tonne de produits collectés, explique Jean-François Recco, coordinateur de Biocycle, dans cette interview vidéo accordée à Mediatico aux Canaux, à Paris.

Depuis sa création en 2013, l’association Biocycle a élargi l’éventail de ses activités. D’abord spécialisée dans la collecte d’invendus et la logistique, l’association s’est ensuite lancée dans la sensibilisation au gaspillage alimentaire. Désormais, Biocycle propose ses premiers produits artisanaux, fabriqués à partir de produits écartés de la vente parce qu’ils sont « moches ». Ainsi, confitures, jus de fruits, compotes… sont produits en partenariat avec l’entreprise d’insertion Food2Rue, puis vendus à La Panaméenne, une halle alimentaire du 14ème arrondissement de Paris.