Oui au développement de l'économie circulaire, mais pas de nouvelles taxes sur les entreprises. Telle est, en substance, la teneur de l'intervention de Dominique Mignon, directrice générale de Eco Mobilier, aux 2èmes Rencontres parlementaires sur l'économie circulaire, organisées à la Maison de la chimie, à Paris, et couvertes en vidéo par la rédaction de Mediatico.

 

Eco Mobilier est ce que l'on appelle un "éco-organisme" : une société privée, chargée par les pouvoirs publics de collecter et de valoriser les produits d'une filière industrielle arrivés en fin de vie. A ce titre, Eco Mobilier travaille en particulier avec l'association Emmaüs, pour collecter et recycler du mobilier usagé. Des actions de prévention et de sensibilisation, tant des vendeurs de meubles que du grand public, permettrait d'accroître le chiffre d'affaires . . .

Pour profiter pleinement de l'ensemble de nos contenus, abonnez-vous.
Vous intégrerez une communauté qui redonne du sens à l'économie et vous aiderez Mediatico à assurer son indépendance éditoriale. Merci !