C’est l’application concrète du concept de générosité indolore : en collectant quelques centimes de plus sur la facture d’un plat ou l’addition au restaurant, Ernest, un tout nouveau réseau de consommation solidaire local, a décidé de faire le lien entre des restaurateurs solidaires et des associations qui contribuent au circuit de l’aide alimentaire pour les plus démunis, explique Eva Jaurena, présidente d’Ernest, dans cette vidéo accordée à Mediatico lors de la remise des trophées 2015 de l’économie sociale et solidaire de la Ville de Paris.

 

A la place du traditionnel pourboire, Ernest collecte ainsi un « pourmanger » qu’elle centralise et qu’elle redistribue ensuite à des associations, qui apportent une aide alimentaire aux personnes en difficulté. Cette initiative généreuse supposant quelques frais d’organisation, Ernest prélève actuellement 20% de la collecte pour financer ses frais de campagne, explique encore Eva Jaurena dans cette vidéo.

 

Un modèle économique qui vise à assurer la pérennité de la structure et de son impact social, récompensé par un trophée de l’économie sociale et solidaire de la Ville de Paris, remis par Antoinette Gühl, adjointe à la Maire de Paris, le 23 novembre dernier dans les locaux de l’Archipel, un nouveau lieu parisien dédié à l’ESS.

 

Pour aller plus loin :